Nico au Faso

03 décembre 2009

Pollution

Quelle pollution !

Quelle pollution ! Sans même chercher à développer la problématique des déchets qui pullulent, notamment les sacs plastiques, sur l'ensemble du territoire, l'atmosphère en ville est quasiment irrespirable. Se combinent en effet la poussière omniprésente et les fumées bleues d'échappement; Ici, le moyen de locomotion principal est le vélomoteur, type 103 peugeot (celui de notre jeunesse), rebatisé ici SP 50, ou les importations chinoises en 80 cm3. L'achat neuf représente environ un an de salaire d'un fonctionnaire, mais cela reste abordable à crédit. Moteur 2 temps, associant huile de mauvaise facture et essence raffinée sans additifs. Le reste du parc roulant est constitué de vélos et d'automobiles plus ou moins usagées, peugeot et mercedes occupant principalement le terrain. Mais pour eux, cette pollution est accessoires au vu des déchets de l'activité industrielle des pays du Nord......Circuler à Ouaga correspond à une traversée de la place de l'étoile, priorité aux plus téméraires : 500 morts en ville l'année dernière.

Posté par Nicolas MEYNARD à 09:30 - Commentaires [0]